Notre rencontre date de plusieurs années, pas loin d'une dizaine, je pense.

J'ai eu la chance de te rencontrer grâce à mon docteur, que je consultais pour des séances d'acupuncture.

 Il m'a permis aussi, et avec l'aide de sa diététicienne d'aller vers une perte de poids et une meilleure estime de moi.

  Lorsque je me suis sentie davantage en accord avec moi même, je lui ai demandé conseil pour savoir si il connaissait quelqu'un pour m'aider à avancer sur cette réappropriation de mon corps et de mon esprit cette fois-ci d'un côté esthétique. Et c'est là qu'il a tout de suite pensé à toi.

Et je dois bien le dire qu'il m'avait extrêmement bien conseillé.

J'étais dans une période : pantalon, pull ou t shirt, coupe de cheveux pratique et maquillage très occasionnellement.

intéressant pour une comédienne : choisir un métier où la mise en lumière et de mise et pourtant tout faire pour se rendre invisible !

L'idée était de ne surtout pas faire un relooking classique ou en quelques heures on vous transforme..

Amaryllis , tu as été très subtile dans ton approche: déjà un rendez-vous pour se rencontrer, voir quelles étaient mes attentes, voir comment elle allait m'accompagner.

Tu m'as très vite compris car tu es une personne  très à l'écoute et empathique : je voulais partir de ce que j'étais  : mettre en avant mes qualités  Tu m'as fait prendre conscience des couleurs qui me convenaient, on a d'abord commencer par le maquillage.Tu m'a appris à aimer me maquiller, ce que je considérais plutôt comme une corvée est devenu un plaisir.

Toutes ces "petites choses" ont été comme un bel  engrenage qui m'a permis de capter que se maquiller et se vêtir était une vraie mise en valeur de soi et pas un acte purement égoiste et futile.

Le 3 ème rendez vous fut pour le choix des vêtements, lors du rendez vous maquillage, chez moi ,nous avions pu faire le point à partir de " ma garde robe".

Je remercie ta douceur et ta capacité de non jugement et cette manière délicate de me mettre à l'aise quoi qu'il se passe.

Pour moi, entreprendre cette démarche là, c'est se permettre d'être vulnérable et si la personne qui nous accompagne ne parvient pas à capter cela, alors je pense qu'on passe à côté de l'essentiel.

Si cette expérience a été très réussie c'est que tu as su allier  qualités humains et savoir faire professionnel et  cette alchimie devient une aide très précieuse dans ce genre d'aventure.

En fonction de mon physique tu m'as guidé vers des vêtements qui seraient faciles à porter pour moi , féminins et joyeux. La tunique sur jean  m'a permis une facilité de la mettre au quotidien : facile à porter, à l'aise dedans et donne une touche féminine.

Ce qui au final a été une belle transition vers la robe.

Tu as su tout de suite me montrer également les coupes de vêtements à éviter et celles à privilégier.

Enfin j'avais une vue claire et précise de ce qui pourrait me mettre en valeur.

Tu avais pris soin de faire un repérage dans plusieurs boutiques avant de m'emmener et de me montrer le fruit de tes recherches.

Tu m'as emmené autant dans des boutiques classiques, que dans des boutiques plus pointues avec des vêtements de plus haute finition de manière à me montrer que je pouvais miser sur une belle pièce (ou accessoire) sur un classique ( jean ou autre) même avec un budget limité tu m'as montré aussi que le T-shirt pouvait être élégant suivant le choix de ce dernier.

Un détail mais qui fut important pour moi, alors qu'on était en essayage dans une boutique, je souhaitais  essayer un vêtement mais il n'y avait pas ma taille en 42, je crois.

j'ai toujours été persuadé que si je ne trouvais pas la taille dans le magasin, c'est que cette taille n'existait pas.( dans ma tête : c'était : eh oui trop grande taille!)

et c'est là que tu m'as juste fait remarquer qu'il suffisait de demander à la vendeuse, et que tout n'était pas forcément en magasin.

Ce que nous avons fait et oh surprise, la vendeuse est allée chercher ma taille !

Je n'avais jamais fait cela auparavant, j'étais resté bloqué dans cette croyance limitante.

Tu as su au fur et à mesure de cette expérience me permettre de déverrouiller pas mal de croyances limitantes et tout cela dans la douceur et la bienveillance. Tu m'as montré que le beau et le bien être n'étaient pas réservé à une certaine catégorie de femmes.

Pour notre dernière rencontre bilan , tu avais pris soin de me donner rendez vous dans un très joli  bar, restaurant Le Fumoir, situé dans le 1er arrondissement. Tu m'as permis aussi de prendre conscience que boire un verre dans un très joli endroit  convivial ou dans un bar lambda fait toute la différence et que cela aussi fait partie de "prendre soin de soi".

 

Avec toute ma gratitude.

 

Rose-Marie.

Ma Chère Amaryllis,

 

Je te remercie pour cette superbe expérience, je parle bien d’expérience car ça a été pour moi bien plus qu’un simple shooting en ta merveilleuse compagnie.

D’ailleurs, en parlant de shoot, il s’agissait bien du premier pour moi.

Bien au delà de la mise en confiance que tu as su m’apporter - qui n’a pas été du luxe vu mon inexpérience - tu as su me révéler.

Et... pour tout te dire, je n’en demandais pas autant.

Je m’attendais à une dure confrontation avec moi-même, je me suis surprise à me découvrir avec douceur sur tes photos.

Me révéler à moi-même grâce à toi, ce fut comme un réveil, une renaissance.

Moi qui semblait être une toute petite chose pleine d’appréhension en arrivant, je me suis sentie forte et libérée en repartant. Plus en accord avec celle que je suis réellement et que je refusais de connaître.

 

Voilà ce que tu as réussi, voilà ton œuvre, ton art.

Magnifier l’humain, le sublimer, le révéler de sa superbe sans jamais le réduire à un état d’objet.

Tes photos ne sont pas seulement magnifiques, elles vibrent d’une aura particulière, elles sont des témoins d’authentiques renaissances humaines.

 

Mille fois merci Amaryllis pour tant d’humanité et de beauté.

 

Emiliana

To be photographed by Amaryllis was a beautiful experience. 
The beauty of her soul shines though her lenses and she gives your the permission to be vulnerable, to access an intimate part of yourself.

Mélodine

J’ai eut la chance de poser pour Amaryllis à différents moments de ma vie. 
J’ai eut la chance voir son regard sur moi, moi qui ne me sens « jolie » que si je suis très apprêtée. Son regard m’as donner une approche différente de ce qui pouvais être beau ou désirable chez moi. Je me suis vue douce moi qui ne m’acceptais que forte et sur la défensive. Poser pour Amaryllis à été une chance et également le début d’une amitié qui depuis à toujours été présente. 
Merci Amaryllis, pour ce que ta présence ton expertise et ta douceur. 
Je t’aime. 
Kelly 

J'ai vécue une très belle expérience, pleine de douceur vers ma mise à nue. Amaryllis m'a accompagnée avec beaucoup de bienveillance à me libérer de mon propre jugement et de mes croyances limitantes quant à ma façon d'Être et de me voir.

Elle m'a invité à découvrir m'a propre beauté sous un autre regard.

 

Cette séance m'a apporté énormément sur ma confiance et mon amour propre au point de me découvrir complètement à l'aise dans le plus simple appareil. Cette expérience m'a amené à prendre conscience d'une partie de moi à laquelle je n'avais pas accès. Merci encore pour cette découverte et ce cheminement ensemble.

Julie

Avant de rencontrer Amaryllis, j'avais décidé de faire quelque chose vraiment pour moi. L'idée de me laisser capturer le temps de quelques clichés derrière le regard bienveillant d'un(e) photographe me plaisait énormément. 

C'est ainsi que j'ai rencontré Amaryllis pour une séance de photothérapie. Elle a su me mettre en confiance, moi, complexée jusqu'au bout des orteils pour faire de ce moment en moment inoubliable avec un prime un rendu de magnifiques clichés que je chéris précieusement. Par sa douceur, son écoute et sa si belle et douce énergie, Amaryllis m'a permis de me regarder vraiment, sous un œil nouveau, avec de l'amour et de la bienveillance pour moi même, pour la première fois. 

Voici le rendu le plus authentique possible de mon expérience avec toi, je te remercie encore pour longtemps de tout ce que tu m'as apporté, je t'embrasse

Amandine

Il y a quelques années, j’ai eu la chance d’expérimenter le travail d’Amaryllis.

Un modelage corporel à la fois doux et profond soin aux huiles essentielles que je ne suis pas prête d’oublier.

Au son de Billie Holiday, guidées instinctivement ses mains savaient parfaitement où, quand et comment se placer pour harmonieusement diffuser le bien-être.

C’est la première fois de ma vie que j'ai lâché prise et un torrent de larmes salvatrices a jailli. Ce fut une expérience unique qui a permis de libérer en moi de fortes tensions physiques et aussi de me guider depuis vers une dimension plus spirituelle.

Nath 

J'ai eu la chance de faire une séance d'accompagnement en stylisme personnalisé avec Amaryllis.

Ce qui m'a toujours marqué chez elle, c'est sa profonde bienveillance et son amour des gens, même quand j'étais un peu récalcitrante à ses suggestions. C'est un vrai moment pour soi, avec Amaryllis qui est là juste pour vous. Une petite bulle de bien-être, pour mieux se trouver (ou se retrouver).

Marie 

Lors de ma séance avec Amaryllis j ai découvert deux êtres magnifiques : la photographe et le modèle.
Amaryllis a su m apprivoiser et m a aidé a voir la beauté d un corps que je n' avais jamais vraiment su apprécié, le tout dans une atmosphère de bienveillance absolue.
Merci Amaryllis de m avoir fait partager ton regard sur le monde

Catherine

Je n’ai pas été la petite fille qu’on coiffe, celle à qui on fait des tresses ou on met des rubans dans les cheveux. Maman me coupait les cheveux à la Mireille Mathieu, parce que c’était pratique, parce que c’était à la mode (oui c’était il y a longtemps !), parce que c’était la seule coupe qu’elle maîtrisait au ciseaux.

Je n’ai pas volé le maquillage de maman, car elle n’en mettait jamais.

Je n’ai pas été une jeune fille jolie que l’on remarque.

La beauté n’était pas un concept important, pour les visages comme les vêtements, les meubles comme les objets. 

J’ai grandi avec ce concept en tête, être beau n’était pas important.

Pire, c’était  superflu, superficiel,  limite orgueilleux et donc méprisable.

Ce n’est jamais mon apparence que l’on a complimentée, jeune fille.

J’ai même laissé d’autres me dire que j’étais laide, et j’y ai cru.

Là où le regard s’attardait enfin, c’était pour y lâcher ce cruel verdict.

J’étais donc moche, et voilà la raison de ce sentiment de solitude. Ainsi donc je n’étais pas jolie, et par un raccourci de pensée d’ado voilà la raison de tous mes malheurs…

Je suis devenue femme dans cette croyance, savamment entretenue par des hommes stupides qui ne savaient pas me convaincre du contraire. Je m’y suis conformée, dans un petit féminin jamais exubérant, jamais fatal car c’est à moi qu’il l’aurait été…

Maman, mes enfants ne m’ont jamais regardée avec ces yeux, ou alors ils ne l’ont pas dit…

Mon père m’a dit à 40 ans qu’il me trouvait belle, mais c’étaient les mots d’un vieux monsieur… et même si je me suis toujours sentie aimée, mon cœur n’a pas tout entendu…

J’ai épousé un homme bon, après un premier qui ne l’était pas, qui m‘aime profondément , mais dont les compliments ne savent pas franchir les lèvres, ou alors dans une gaucherie qui annule toute tentative d’être convaincant et donc cru.

Dans ces jeux de miroir où je cherche mon féminin depuis le début, une fleur a croisé mon chemin, qui a capturé sur sa pellicule celle que je suis, que j’ai osé dévoiler, que je ne connais pas, qui me surprend et m’effraie parfois.

Personne ne m’avait photographié avant elle, parce que je n’en valais pas la peine selon moi….

Je ne sais pas bien comment qualifier ce que j’ai ressenti à la vision des photos, il était primordial qu’elle me donne à voir, moi qui mets les mauvais filtres.

Qu 'elle fut douce sa parole pour me dire ce qu’elle voyait sur l’écran ! 

J’ai demandé à Amaryllis ce shooting photo un 8 mars, journée de la femme.

18 mois se sont écoulés, je vais avoir cinquante ans … mes lunes de femme s’espacent, sur ces clichés que je n’ai pas revus depuis, je suis plus jeune mais  Elle a capturé mon rayon vert.

A l’âge où le temps commence à imprimer son sceau plus fortement, ils sont comme ma robe de mariée, bien à l’abri dans son papier de soie… Ils sont mon papier de soi, celui que je garde juste pour moi, pour me le dire en douce, que je suis belle, même si je ne l’entends pas…

Il me manqueront sans doute toujours, ces petits mots qu’on dit aux petites filles, entre robes qui tournent et couronnes de pâquerettes. Ce sont ceux qui font les femmes Femmes.

L’objectif d’Amaryllis aura été la fleur dans mes cheveux. Je souhaite à toutes les femmes que cet œil se pose sur elles, pour éclore, pour exhaler leur parfum, parce que son prénom la prédestinait certainement à nous représenter toutes, de la ronde pivoine à l’orchidée sophistiquée, de la rose enivrante à la simple marguerite…

Magali 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now